« Elle est très fière et enthou­siaste. C’est une grande sœur adorable, vrai­ment. Elle tient beau­coup à eux. », ces mots sont ceux de Tina Knowles au sujet de Blue Ivy, sa petite-fille, désor­mais auréo­lée du statut de grande sœur depuis l’ar­ri­vée de Sir Carter et Rumi ; les jumeaux que Beyoncé a mis au monde le 14 juin dernier. « Elle s’oc­cupe beau­coup d’eux » a ajouté Richard Lawson, le beau-père de la star.

Inter­viewé par Enter­tain­ment Tonight, le couple a égale­ment fait part de son émotion de voir la famille Knowles-Carter s’agran­dir ainsi :  « C’est très enthou­sias­mant, c’est une expé­rience merveilleuse », a ainsi confié Tina Knowles. Cette dernière qui a égale­ment expliqué au média améri­cain qu’il faudra attendre les expli­ca­tions de sa fille afin de connaître la véri­table signi­fi­ca­tion des prénoms de sa progé­ni­ture.

Une infor­ma­tion qui se met en porte-à-faux de ce qu’a colporté la Toile il y a quelques jours. En effet nombreux ont été les inter­­­nautes à s’être mis en tête d’en trou­­ver l’ori­­gine. Et à les lire, Rumi serait donc un hommage à Djalâl ad-Dîn Rûmî, un maître spiri­­tuel, juriste, érudit et théo­­lo­­gien persan du 13ème siècle, reconnu comme le plus grand poète mystique de l’islam, et l’un des plus célèbres soufis, fonda­­teur de la céré­­mo­­nie du samâ des derviches tour­­neurs. Sir, ferait quant à lui réfé­­rence à l’un de ces poèmes.

En atten­dant que Beyoncé apporte ses lumières, la seule chose certaine quant aux jumeaux est le dépôt de leur prénom afin de leur garan­tir l’usage commer­cial exclu­sif. Une démarche que le couple de stars avait déjà entre­prise en début d’an­­née afin de sécu­­­ri­­­ser juri­­­dique­­­ment le prénom de leur fille de cinq ans Blue Ivy. 

 

 

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here