L’en­droit s’ap­pelle donc le « Shiloh Wild­life Sanc­tuary ». Ce mois-ci, Ange­lina Jolie et ses six enfants (mais sans Brad Pitt) ont passé cinq jours en Nami­bie, pour parti­ci­per au lance­ment d’un refuge pour les animaux victimes de bracon­nage, notam­ment les éléphants et les rhino­cé­ros, chas­sés pour leurs défenses et leurs cornes. L’ac­trice a tenu à nommer le refuge d’après la première fille biolo­gique qu’elle a eue avec Brad Pitt, Shiloh, née en Nami­bie en 2006.

« Son visage s’est illu­miné quand elle a vu le sanc­tuaire pour la première fois, a déclaré un proche de la famille au maga­zine People, en parlant de la fillette qui a fêté ses 11 ans en mai dernier. Le nom était une surprise pour elle et elle rayon­nait. C’était adorable, car elle et ses frères et sœurs se déplaçaient très douce­ment alors que les éléphants nouvel­le­ment secou­rus étaient encore en train de prendre leurs marques. »

La petite troupe a égale­ment fait la rencontre d’un jeune guépard nommé Shiloh, qu’An­ge­lina Jolie avait baptisé en 2015 lors de sa première venue au sanc­tuaire. Un vrai moment d’émer­veille­ment pour la tribu Jolie-Pitt!

  

I’m in love with this dúo #JoliePitt #JolieKids #ShilohJo­liePitt #Ange­li­naJo­lie #BradPitt

Une publi­ca­tion parta­gée par Jolie-Pitt ❤️ (@jolie­kids) le 17 Juil. 2017 à 18h33 PDT

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here