Il voulait en finir. Jérôme Lavrilleux, ex-direc­teur adjoint de la campagne de Nico­las Sarkozy en 2012, revient aujourd’­hui dans une tribune du Monde, sur l’épi­sode le plus doulou­reux de sa vie. Souve­nez vous : en 2014, il recon­naît le recours à de fausses facture et à de la fraude élec­to­rale. Sur le plateau de la présen­ta­trice Ruth Elkrief, les yeux embués de larmes et la voix trem­blante, il endosse seul l’en­tière respon­sa­bi­lité du marasme de son parti, l’UMP. Dès lors, il devient, aux yeux de tous, le bouc émis­saire de « l’af­faire Bygma­lion ».

 

« L’émo­tion et les larmes, c’est parce que j’étais fati­gué. Au moment où je révèle les choses, j’ai l’im­pres­sion de me regar­der, et je me dis que c’est la fin de ma vie actuelle. Au fur et à mesure, je m’aperçois qu’il n’y a pas de retour en arrière possible », relate Jérôme Lavrilleux dans le Monde.

 

Plus déchi­rant encore, lorsque l’an­cien direc­teur de campagne raconte qu’il a voulu mettre fin à ses jours. Rongé par la culpa­bi­lité, et inquieté par les pres­sions qui pèsent sur sa famille, il craque. Mais c’est un coup du destin qui va le sauver in extre­mis. « Je me suis dit : ‘je n’en peux plus, j’ar­rête.’ Chez moi, j’ai une grange, alors j’y suis allé. Là j’ai pris une grosse corde, et je l’ai passée sur une poutre… », confie-t-il au Monde.

 

Alors qu’il s’ap­prête à commettre l’ir­ré­pa­rable, il reçoit deux SMS. L’un d’un jour­na­liste de l’AFP, l’autre de Ruth Elkrief. La jour­na­liste de BFMTV emploie les mots qu’il faut. « Jérôme, ça doit être très dur, mais il fera beau demain », écrit-elle. « Et là, je laisse la corde sur la poutre, ça s’est joué à pas grand chose », conclut Jérôme Lavrilleux, qui attend actuel­le­ment son procès. Contac­tée par le quoti­dien, Ruth Elkrief a confirmé qu’elle avait bien envoyé ce message. « J’avais appris qu’il n’al­lait pas bien depuis l’in­ter­view. Je me devais d’être à la hauteur pas seule­ment profes­sion­nel­le­ment, mais aussi humai­ne­ment », explique-t-elle dans l’ar­ticle. Sans le savoir, elle lui a sauvé la vie.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here