Alors que le chanteur R. Kelly est accusé par des témoins de détenir six femmes contre leur gré et d’en faire ses esclaves sexuelles dans ses résidences d’Atlanta et Chicago, l’une de ses supposées captives s’est confiée dans un nouveau témoignage vidéo.

Âgée de 21 ans, Joycelyn Savage s’était déjà exprimée auprès du site TMZ après la révélation de l’affaire ce 18 juillet, assurant qu’elle ne vivait pas sous la contrainte de l’artiste de 50 ans. « Je voudrais juste dire que je vis une vie très heureuse et que je ne subis aucun lavage de cerveau ou quoi que ce soit de ce genre. (…) Je ne suis pas retenue en otage« , avait-elle déclaré dans une première interview vidéo.

Contactée une seconde fois par nos confrères américains, la jeune femme a réitéré ses propos, prenant la défense de l’interprète de I Believe I Can Fly et exhortant sa famille, en particulier son père, à la laisser mener sa vie telle qu’elle l’entend. « Papa, tu sais tout ce qui se passe avec les médias et internet, et ce que tu as fait est un désastre complet. Tu dois arrêter. (…) Tu nous mets dans l’embarras, moi et toute notre famille. Je suis heureuse là où je me trouve et avec les gens qui m’entourent, et ça prend des proportions énormes. Parce qu’en réalité, tu connais bien cette situation que tu as toi-même provoquée lorsque je suis allée vers R. Kelly. Donc j’adorerais que tu cesses ce que tu es en train de faire, parce que je n’arrive pas à croire que tu sois allé aussi loin. Je t’aime très fort mais tu dois arrêter« , a-t-elle déclaré.

Joycelyn Savage, comme les autres captives supposées, est une apprentie musicienne que R. Kelly maintiendrait sous son emprise comme le gourou d’une « secte« , avait révélé Buzzfeed. Mais à en croire les propos de la jeune femme, tout comme le bilan de la police qui a enquêté sur l’affaire et qui a estimé qu’il s’agissait de « relations consentantes entre personnes majeures« , tout le monde se porte bien et personne n’est retenu en otage.

Dans sa vidéo, Joycelyn Savage blâme son père pour son comportement disproportionné (celui-ci a organisé une conférence de presse, affirmant que R. Kelly avait « lavé le cerveau » de sa fille), lui qui l’avait initialement poussée à aller vers le chanteur. Selon TMZ, son père savait très bien qu’elle vivait chez la star américaine puisqu’il l’a aidée à « orchestrer » leur rencontre. Joycelyn Savage aurait rencontré R. Kelly il y a deux ans à l’issue d’un concert. Le « plan » imaginé par son père étant qu’elle reste en contact avec l’artiste afin de l’aider à démarrer une carrière dans la chanson. « Timothy [le père de Joycelyn, NDLR] savait que Joycelyn resterait chez R. Kelly pendant une longue période, des mois, mais n’avait aucune idée que cela durerait des années. Comme Joycelyn nous l’a dit, cela fait six mois qu’elle a vu sa famille en personne, mais elle dit à ses amis que son père connaît exactement sa situation« , écrit TMZ, qui conclut : « Elle a refusé de nous révéler sa position géographique. » Pour mieux protéger R. Kelly ? De quoi ? Le mystère reste entier…

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here