Période noire pour le célèbre restaurateur Christophe Leroy. Dix jours après que Pamela Anderson s’est retirée avec pertes et fracas de leur projet de restaurant vegan, La Table du Marché by Pamela, le journal Le Parisien nous apprend que sa « société CL Developpement a été officiellement placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Fréjus« .

L’as des fourneaux, âgé de 53 ans, va donc être forcé de mettre la clé sous la porte de son restaurant des Moulins de Ramatuelle, qu’il comptait exploiter jusqu’à la fin de la saison dans le village voisin de Saint-Tropez. Les tuiles s’accumulent pour le cuisinier à la carrière fulgurante. Formé par le chef de Claude François dans sa région natale, la Normandie, il avait ensuite rejoint les cuisines d’Alain Ducasse avant d’aller se faire un nom à Saint-Tropez.

A 24 ans seulement, il prenait les commandes des cuisines du Château de la Messardière et y organisait le repas de mariage de Johnny Hallyday. A l’époque, le guide Gault et Millau lui décernait même la Clef d’Or de la gastronomie. Dans la foulée il avait ouvert sa Table du Marché puis lancé Les Moulins de Ramatuelle, où il organisait chaque année ses fameuses Soirées Blanches, dans la lignée de celles d’Eddie Barclay. Tout au long des années 2000, il a collectionné les établissements et ouvert plusieurs autres Tables du Marché, notamment à Avoriaz et Marrakech.

Mais ces derniers mois, c’est la descente aux enfers pour Christophe Leroy, dont les deux établissements tropéziens avaient déjà été mis en liquidation judiciaire par le tribunal de Fréjus, d’après les informations de Var Matin. Dans un article publié sur son site en février dernier, le journal local rapportait qu’une procédure de redressement judiciaire était en cours et qu’il avait interdiction de pénétrer dans les lieux « sous peine de poursuites pénales« , et ce tant qu’il n’aurait pas prouvé à la multitude de créanciers qui espéraient récupérer des sommes d’argent parfois très conséquentes sa capacité à repartir de l’avant.

Coline Chavaroche

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here