Etre la fille de Jean-Marie Le Pen n’est pas chose facile. Marine le Pen, la benja­mine des trois filles du fonda­teur du Front Natio­nal, en sait quelque chose. Si elle a un temps construit sa carrière poli­tique dans son ombre, l’ad­ver­saire d’Em­ma­nuel Macron lors de la dernière élec­tion prési­den­tielle a ensuite pris ses distances. Depuis quelques années, les rela­tions entre le père et la fille sont explo­sives. Après ses propos polé­miques sur la reli­gion du chan­teur Patrick Bruel, des faits pour lesquels il sera prochai­ne­ment jugé en correc­tion­nel, Jean-Marie Le Pen avait été exclu du Front Natio­nal.

Seul lot de conso­la­tion pour Jean-Marie Le Pen, le titre de Président d’hon­neur du FN. Et c’est préci­sé­ment à ce sujet que Marine Le Pen a formulé à l’an­tenne de France 2 un lapsus pour le moins savou­reux. Inter­ro­gée dans Télé matin par Jeff Witten­terg elle a annoncé qu’à l’ave­nir, le Front Natio­nal se passe­rait de président d’hon­neur. Mais en butant sur un mot, elle a sans le vouloir, insulté son père : « Non car il y a déjà eu en réalité un con… enfin… une déci­sion statu­taire des adhé­rents (…) sur ce sujet (…) » Après s’être affron­tés par médias puis avocats inter­po­sés, le père et la fille ne s’adressent aujourd’­hui plus la parole. Après cette maladresse en direct à la télé­vi­sion, la situa­tion ne risque pas de s’ar­ran­ger.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here