Deux jours après l’an­nonce du décès de Barbara Weldens, on en sait plus sur les causes de sa tragique dispa­ri­tion surve­nue mercredi vers minuit, alors que la chan­teuse parti­ci­pait, devant quelque 200 personnes, au Festi­val Léo Ferré dans l’église des Corde­liers à Gour­don, une commune du nord du Lot.

 

« La cause du décès est effec­ti­ve­ment liée à une élec­tro­cu­tion, ce qui est confirmé par l’autop­sie », vient ainsi d’in­diquer à LCI, le procu­reur de la Répu­blique de Cahors, Nico­las Septe. Au parquet de préci­ser égale­ment qu’une enquête a été ouverte pour « recherche des causes de la mort » et « on verra dans les prochaines semaines si une requa­li­fi­ca­tion est néces­saire ».

 

Une enquête qui, comme l’ex­plique LCI, doit permettre d’établir les raisons du dysfonc­tion­ne­ment élec­trique. Un expert en élec­tri­cité ayant été nommé à cet effet. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de gendar­me­rie de Gour­don avec le concours d’un tech­ni­cien en iden­ti­fi­ca­tion crimi­nelle du grou­pe­ment de la gendar­me­rie du Lot. 

 

Habi­tuée à chan­ter pieds nus lors de ses repré­sen­ta­tions, la jeune femme âgée de 35 ans enta­mait sa dernière chan­son quand le drame est arrivé, dehors, le temps était orageux. Chris­tian Marti­non, l’orga­ni­sa­teur du Festi­val Léo Ferré a raconté la terrible scène à nos confrères de La Dépêche : «Elle venait d’être ovation­née par l’ensemble des spec­ta­teurs, puis à la fin elle a sauté de la scène et elle est retom­bée raid par terre aux pieds du public.» Et d’ajou­ter : « Personne n’y croyait, tout le monde pensait que c’était encore du show. C’est son tempé­ra­ment, elle joue avec son expres­sion d’artiste, sa fougue et c’est en arri­vant sur le sol qu’elle est tombée et que les gens se sont aperçus que ce n’était plus du spec­tacle. » 

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here