De Loana on connaît l’aven­ture Loft Story, sa rela­tion compliquée avec sa fille Mindy, et sa récente impres­sion­nante trans­for­ma­tion physique. La star de télé­réa­lité est reve­nue sur un épisode de sa vie dont elle parle peu, au cours d’une inter­view accor­dée à France Dimanche : elle y confie avoir été une enfant battue, et raconte comment elle a dû fuir son père, à l’âge de 16 ans seule­ment.

Pendant les dix premières années de sa vie, Loana vit « une enfance normale et heureuse » auprès de sa mère et de son père. Jusqu’à ce que tout bascule. « Le manque d’argent et surtout le fait que mon père soit macho font qu’il ne supporte pas de ne plus être celui qui ramène les sous à la maison, décrit-elle. Tombé dans l’al­­cool, il est alors devenu extrê­­me­­ment violent. Avec maman d’abord« . Les violences conju­gales durent un an, jusqu’à ce que la mère de Loana quitte le domi­cile.  »À partir de là, explique-t-elle, il a reporté toute sa haine et sa violence sur moi. Il me collait des baffes et me faisait répé­­ter : “Plus tard, je serai une pute comme ma mère !”« .

 

Pendant cinq ans, Loana endure les maltrai­tances de son père. Jusqu’au jour où elle réus­sit à lutter contre son agres­seur. « À 16 ans, n’en pouvant plus, un soir, je me suis rebif­fée contre lui et je l’ai frappé. Fou de rage, il est allé fumer une ciga­­rette sur le balcon, et à l’œil noir qu’il me jetait, je savais qu’à son retour, c’était fini pour moi, j’étais morte, assure-t-elle. J’ai donc attendu qu’il tourne le regard quelques secondes et me suis enfuie. En plein mois de décembre, en chemise de nuit. J’ai alors enfour­­ché mon scoo­­ter et parcouru à toute vitesse Grasse-Antibes pour aller me réfu­­gier chez ma mère. » Auprès de sa mère, Loana gran­dit loin des abus de son père. Et prend le chemin qui la mènera vers la célé­brité.

Crédits photos : LAURENT BENHAMOU/SIPA

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here