Son témoi­gnage dissi­pera-t-il un peu l’épais brouillard qui plane sur la mort de Ludo­vic Chan­cel ? Sylvie Ortega Munos, la compagne du fils de Sheila, décédé le 7 juillet dernier des suites d’une over­dose médi­ca­men­teuse, a été longue­ment enten­due par les enquê­teurs, mardi 11 juillet, comme le révèle aujourd’­hui Closer.

 

Si les premières infor­ma­tions lais­saient croire à un suicide, plusieurs proches de l’homme de 42 ans, dont sa compagne, ont déclaré depuis qu’ils ne croyaient pas à cette théo­rie. « Pour le moment, on ne sait pas ce qu’il s’est passé, avait confié Sylvie Ortega Munos lors d’une inter­view à Gala. La seule certi­tude, c’est que ces derniers temps il était très fati­gué. » Cette dernière a été inter­ro­gée pendant près de trois heures, proba­ble­ment sur l’état psychique de Ludo­vic Chan­cel les jours qui ont précédé son décès. Elle est sans doute la mieux placée pour parler de son inti­mité, puisque le couple vivait ensemble depuis plusieurs années, et entre­te­nait une rela­tion très fusion­nelle.

 

Une autre person­na­lité a égale­ment été convoquée par la police, il s’agit de l’ami intime de Ludo­vic Chan­cel, Lucien Mamou, qui a été aperçu aux obsèques. Des rumeurs avaient circulé à son sujet, indiquant qu’il avait été l’amant du défunt, avant que Sylvie Ortega Munos ne démente farou­che­ment.

 

Quant à la mère de Ludo­vic Chan­cel, la chan­teuse Sheila, elle a décidé de porter plainte contre X, afin d’élu­ci­der le mystère de la mort de son enfant chéri. Le parquet n’a cepen­dant pas attendu la plainte de la star avant de lancer des recherches. L’ou­ver­ture d’une enquête est systé­ma­tique dans les cas de décès par over­dose ; la police tente alors de déter­mi­ner les causes exactes de la mort. Une inves­ti­ga­tion qui pour­rait prendre du temps, mais dont les résul­tats devraient aider ceux qui aimaient tendre­ment Ludo­vic Chan­cel, à faire enfin leur deuil.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here