La carrière de Vincent Vinel décolle, après son passage dans l’émission The Voice. A 21 ans, le chanteur, qui a terminé finaliste du célèbre télé-crochet en suivant les bons conseils de son coach Mika, est sur tous les fronts.

Après la tournée – finalement annulée – du show, il a composé le nouveau générique de Touche Pas à Mon Poste, l’émission de Cyril Hanouna, et co-anime la troisième saison de Faut pas pousser, avec Nadège Beausson-Diagne. De quoi lui faire perdre la tête ? « A un moment, j’avoue, j’étais peut-être un peu trop content de moi », a-t-il reconnu lors d’un récent entretien pour le magazine Voici, en kiosques ce vendredi 21 juillet.

Mais le jeune homme malvoyant revient de loin et a su garder les pieds sur terre, comme il l’explique dans son son autobiographie, Sortir de l’ombre, de mes premiers pas d’orphelin bulgare à la scène de The Voice (éditions Michel Lafon), parue le 6 juillet dernier et dans laquelle il s’est souvenu de son adoption dans un orphelinat bulgare.

« Et cette dame qui a dit à mes parents adoptifs : ‘Ne le prenez pas, il ne voit rien et il braille tout le temps !’ Franchement, je ne serai pas là aujourd’hui s’ils l’avaient écoutée« , a-t-il déclaré. Car malgré son handicap, Vincent a un véritable don. « Toutes les copines que j’ai eues avaient une voix spéciale, avec une musicalité. Ca aide, d’avoir l’oreille absolue », s’est-il félicité.

Délesté de sa canne blanche « dont il ne veut plus » et « ouvert au monde depuis qu’il ne s’en sert plus », le jeune talent, qui avait tenté La Nouvelle Star sans succès, n’a sans doute pas fini de faire parler de lui. La preuve, la production a fini par le rappeler pour qu’il participe à une prochaine saison. Affaire à suivre, donc…

Coline Chavaroche

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here