En promotion pour son nouveau film Atomic Blonde,Charlize Theron multiplie les interviews. Mercredi 19 juillet, elle était de passage dans l’émission d’Howard Stern, où elle s’est confiée sur son enfance traumatisante. L’actrice qui a grandi en Afrique du Sud non loin de Johannesburg a vu sa mère assassiner son père. Elle était âgée de 12 ans à l’époque.

« J’ai fait comme si rien ne s’était passé. Je n’en ai parlé à personne, je ne voulais en parler à personne. A chaque fois que quelqu’un me posait des questions, je disais que mon père était mort dans un accident de voiture. Qui voudrait raconter une histoire de ce genre ? Personne. Je ne voulais pas passer pour une victime. J’en ai souffert pendant longtemps, jusqu’à ce que j’aille suivre une thérapie« , a-t-elle expliqué.

Un drame qui ne serait sans doute pas arrivé si son père n’avait pas sombré dans l’alcool et la violence. « Ce qui m’a le plus affectée en tant qu’enfant, et jusque dans ma vie d’adulte, c’est de vivre sous le même toit qu’un alcoolique. De me réveiller chaque jour sans savoir ce qui allait se passer« , a-t-elle ajouté.

Heureusement, elle a pu compter sur le soutien de sa mère qui n’a pas été poursuivie, la justice considérant qu’il s’agissait d’un cas de légitime défense. L’actrice de 41 ans, qui a adopté deux enfants prénommés Jackson et August, s’est réjouie d’avoir eu « une mère incroyable » qui reste « la plus grande source d’inspiration dans sa vie« . Une maman qui n’a pas hésité à lui dire : « Admets-le, c’est horrible. Maintenant, c’est à toi de décider si cela te définit ou pas. A toi de choisir : ou tu sombres, ou tu te bats. » Ce qui explique sans doute la force de caractère qu’a aujourd’hui la magnifique Charlize Theron.

Coline Chavaroche

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here