Après une année diffi­cile avec l’an­nonce de son divorce avec Brad Pitt et toute la bataille judi­ciaire qui s’en est suivie concer­nant la garde des enfants, Ange­lina Jolie semble avoir repris goût à la vie. Début juillet, elle s’est envo­lée pour la Nami­bie avec ses enfants pour procé­der à l’inau­gu­ra­tion du « Shiloh Wild­life sanc­tuary », un sanc­tuaire dédié à la préser­va­tion de la vie sauvage, parti­cu­liè­re­ment des rhino­cé­ros et des éléphants.  Une cause parti­cu­liè­re­ment chère au cœur de Shiloh qui est née en Nami­bie et reste très atta­chée à ce pays. Selon une source citée par People, qui relate le voyage en exclu­si­vité, l’ado igno­rait que le centre portait son nom : « Son visage s’est illu­miné quand elle a vu le sanc­tuaire pour la première fois (…). Le nom était une surprise totale, elle rayon­nait. Avec ses frères et sœur, elle s’est prome­née en toute discré­tion pour ne pas déran­ger les éléphants récem­ment secou­rus qui étaient encore en train de prendre leurs marques»

Pendant ces 5 jours, Ange­lina Jolie et ses enfants ont égale­ment passé du temps avec Rudie et Marlice Van Vuuren, les créa­teurs du sanc­tuaire  N/a’an ku sê. Les enfants ont eu la chance de pouvoir aller à la rencontre des animaux et de parti­ci­per à leurs soins. Parmi eux une femelle guépard prénom­mée Shiloh, qu’An­ge­lina Jolie avait rencon­tré en 2015 alors qu’elle n’était qu’un bébé. Des souve­nirs inou­bliables pour les enfants mais aussi l’oc­ca­sion pour l’ac­trice de signi­fier à nouveau son enga­ge­ment huma­ni­taire. Elle a en effet terminé son séjour par une rencontre avec le président nami­bien Hage Gein­gob et son épouse afin d’évoquer la préser­va­tion de la faune sauvage dans le pays.

I’m in love with this dúo #JoliePitt #JolieKids #ShilohJo­liePitt #Ange­li­naJo­lie #BradPitt

Une publi­ca­tion parta­gée par Jolie-Pitt ❤️ (@jolie­kids) le

Crédit photo : Back­grid USA / besti­mage

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here