Laurence Haim a quitté abrup­te­ment, le 12 juillet dernier, ses fonc­tions au sein de La Répu­blique en Marche ! avant de repar­tir pour les Etats Unis rejoindre l’insti­tut d’études poli­tiques de l’univer­sité de Chicago dirigé par David Axel­rod. Inter­ro­gée par Le Jour­nal du Dimanche au moment de son départ, elle explique : « J’avais plusieurs idées, j’en ai parlé à l’équipe. Mais il a été décidé d’un commun accord qu’il y avait un temps pour la campagne et un temps pour autre chose. Je vais faire atten­tion à la manière dont j’explique les choses car je ne veux pas susci­ter de polé­mique dans un univers média­tique que je crois connaître. Il y a des instants de cruauté dans le monde poli­tique que je garde­rai pour moi« .

Le 19 juillet, le jour­nal Le canard enchaîné révèle ce qui seraient les vraies raisons de son départ. Laurence Haim aurait demandé un poste d’ambas­sa­deur qu’elle n’aurait pas obtenu. Une demande à laquelle Emma­nuel Macron aurait répondu : « Non mais je rêve ! Et puis quoi encore ?« Laurence Haim avait alors démenti via le réseau social Twit­ter « Je n’ai jamais voulu être ambas­sa­deur. Sauf des news. Je suis toujours honnête dans mes propos. Merci pour le soutien. »

Mais ce dimanche 23 juillet, toujours dans Le Jour­nal du Dimanche, un proche d’Emma­nuel Macron ajoute de l’huile sur le feu de la jour­na­liste qui a décidé de ne pas jouer cette bataille de commu­ni­ca­tion :  »Elle a carré­ment demandé le plus beau poste : l’am­bas­sade de France auprès des Nations unies!« . L’équipe d’Emma­nuel Macron ne semble pas prête à lais­ser Laurence Haim s’en tirer comme ça. 

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here