Les rugbymen fidjiens Josaia Raisuqe et Waisea Nayacalevu Vuidravuwalu auraient agressé deux femmes et un homme à la sortie d’une boîte de nuit, quai d’Austerlitz dans le 13e arrondissement de Paris, dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 juillet 2017. Interpellés aux alentours de 3h du matin par les policiers de la BAC (Brigade anti-criminalité), les deux joueurs du Stade Français ont été placés en garde à vue, prolongée dans la matinée du lundi 24 juillet comme le rapporte LCI. Une confrontation avec les plaignants devrait avoir lieu.

Selon les trois personnes qui ont porté plainte contre les rugbymen, Lyes, 23 ans, Camille, 23 ans et Jessica, 35 ans et mère de quatre enfants, la violente altercation s’est déroulée alors qu’ils se trouvaient à l’extérieur d’un bar après que Josaia Raisuqe et Waisea Nayacalevu Vuidravuwalu, accompagnés d’un troisième homme dont l’identité n’a pas été révélée, sont sortis ivres de boîte de nuit.

Lyes raconte sa version des faits à LCI : « D’un coup, un des hommes a baissé son pantalon et a plaqué Jessica contre un mur tout en lui attrapant les seins. » En voulant s’interposer, le jeune homme reçoit un coup au visage, l’une de ses dents est en partie cassée. Il se rend ensuite au commissariat du 13e arrondissement pour porter plainte, accusant les deux joueurs de violences volontaires, tandis que Josaia Raisuqe est aussi visé par une plainte pour agression à caractère sexuel.

Le Stade Français n’a pas tardé à réagir face au scandale, publiant un communiqué dans l’après-midi du 23 juillet relayé sur ses réseaux sociaux. « En l’absence d’information officielle, le Stade Français Paris ne peut qu’appeler à la prudence dans les commentaires« , écrit le club de Top 14. « Cependant, en vertu des valeurs qu’il défend, et notamment du respect dû à chacun, le Club de la capitale condamne avec la plus grande fermeté toute forme de violence et en particulier les violences faites aux femmes« , ajoute-t-il.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here