Le temps n’a pas d’emprise sur Carla Bruni-Sarkozy. Elle fêtera pourtant bien ses 50 ans le 23 décembre prochain. Un anniversaire que la lumineuse chanteuse, mannequin et épouse de Nicolas Sarkozy redoute, comme elle l’avoue à l’hebdomadaire italien Io Donna, supplément féminin du Corriere della Sera.

« Avoir 50 ans, ce n’est pas amusant. C’est un déséquilibre comme celui de l’adolescence : des changement hormonaux, on est plus fragile physiquement et émotionnellement. Et je n’aime pas les rides… Mais je préfère vieillir que d’avoir un visage bizarre« , confie l’artiste, qui assume avoir eu recours à la chirurgie esthétique, à une seule reprise. « Je me suis fait refaire le nez à 16 ans. Point« , certifie-t-elle avec fermeté.

Carla Bruni-Sarkozy enchaîne en livrant ses secrets de beauté, ceux qui lui permettent de ne pas faire son âge. « Pour ma peau, je fais du laser et je ne m’expose pas au soleil. Je fais de la gym, j’essaie de ne pas fumer, de ne pas boire, ne pas trop manger… En gros, l’ennui !« , détaille-t-elle, concluant avec une petite touche d’humour.

Quand ils sont tous couchés…

S’occuper de sa famille, et pas seulement de l’adorable petite dernière, Giulia, 5 ans, lui permet aussi de rester en forme. « Je m’occupe beaucoup de mes enfants. Oui, même d’Aurélien [Enthoven, 16 ans, qu’elle a eu avec Raphaël Enthoven, NDLR], je dois le surveiller de près« , confie la chanteuse, qui se décrit en mère louve.

Dans ce quotidien bien rempli qui commence généralement à 9 heures du matin et qui est ponctué par une séance de sport, Carla Bruni-Sarkozy n’en oublie pas son mari et ses amis : « Le soir, je suis avec mon homme, je vois des amis ou je vais au cinéma. » La chanteuse se transforme en oiseau de nuit pour s’adonner à sa passion… « Quand ils sont tous couchés, c’est l’heure de la musique, j’en joue jusqu’à 3 heures du matin« , conclut-elle.

Des nuits passées à écrire, enregistrer… Ce qui donne aujourd’hui un nouvel album de reprises baptisé French Touch qui sortira le 6 octobre prochain. Carla Bruni-Sarkozy s’attaque à la langue de Shakespeare puisqu’elle reprend une dizaine de chansons anglaises, réorchestrées à la guitare et au piano. Parmi elles, Enjoy the Silence de Depeche Mode.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here