Depuis quelques jours, inter­net ne parle que de ça. 7 mois après la mort de son mari René Ange­lil, Céline aurait retrouvé l’amour dans les bras de Pepe Munoz. Inconnu du grand public il y a peu, le jeune homme de 32 ans est la nouvelle coque­luche des médias. Danseur et illus­tra­teur de talent, il accom­pagne la chan­teuse québé­coise partout. Si beau­coup se réjouissent du bonheur de Céline Dion qui, aux dires de ses proches, n’a jamais été plus heureuse, d’autres en revanche préfèrent ironi­ser sur leur diffé­rence d’âge.

A l’an­tenne d’Eu­rope 1 ce matin, l’hu­mo­riste Willy Rovelli s’est d’abord réjoui de la bonne nouvelle avant de sombrer dans la plai­san­te­rie grave­leuse : « Elle a 49 ans et lui 32, et pour­tant il s’ap­pelle Pepe ! ». La blague tombe à plat mais juste là, tout va bien. Puis l’hu­mo­riste pour­suit : « C’est plus Céline Dion c’est Sénile Dion ! » Ni très classe, ni très drôle donc. Mais il faut dire que la diffé­rence d’âge dans un couple, parti­cu­liè­re­ment lorsque la femme est l’aî­née, est une source inépui­sable de plai­san­te­ries. Ce n’est pas Brigitte Macron qui dira le contraire, confron­tée depuis le début du mandat de président de la répu­blique de son mari Emma­nuel à de nombreuses remarques sexistes.

Crédit photo : Agence/Besti­mage

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here