Comme annoncé, c’est le 19 juillet dernier que le Conseil supérieur de l’audiovisuel recevait une délégation de Canal+ afin de débattre des suites à donner après la diffusion d’une séquence piégeant des homosexuels dans l’émission TPMP ! Radio Baba, diffusée le 18 mai dernier sur C8 et menée par Cyril Hanouna.

Ce 26 juillet 2017, le CSA a finalement arrêté sa décision après une semaine de délibération. Comme on peut le lire sur leur site, les « gendarmes du PAF » ont choisi de frapper une nouvelle fois au porte-monnaie de la chaîne privée. « Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a prononcé aujourd’hui à l’encontre de C8 une sanction pécuniaire concernant l’émission Touche pas à mon poste, d’un montant de 3 millions d’euros (…) Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations (…) Le CSA en appelle expressément au sens de la responsabilité des dirigeants de C8 et du groupe Canal+ et leur demande de faire respecter les dispositions de la convention souscrite et les règles fixées par la loi.« , peut-on lire dans un communiqué.

Trois millions d’euros… une énorme amende ! Malgré tout, la bonne nouvelle pour TPMPfortement remanié, avec une nouvelle formule –, c’est que le show sera bien là à la rentrée. C’était une grande angoisse de Cyril Hanouna et son équipe de commencer plus tard que les autres…

Pour rappel, Touche pas à mon poste a déjà dû faire face à des sanctions imposées par le CSA en fin de saison 2016-2017. Suite à deux dérapages concernant Capucine Anav et Matthieu Delormeau survenus fin 2016, l’émission n’avait pas pu diffuser de publicités durant trois semaines ! Un sérieux manque à gagner – chiffré à plusieurs millions d’euros – pour la chaîne C8.

Face à ce constat, Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance du groupe Canal+, aurait réclamé 13 millions d’euros au CSA afin de réparer le préjudice financier imposé à sa chaîne selon Le Canard enchaîné du 12 juillet dernier. Pour nos confrères de Puremédias.com, le timing de cette riposte de l’homme d’affaires visait surtout à peser sur la future décision du CSA revenant sur l‘énorme polémique de fin de saison.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here