Huit ans à la Maison blanche n’ont pas suffi à faire chan­ger les menta­li­tés. Michelle Obama constate qu’elle est, encore aujourd’­hui, jugée pour la couleur de sa peau. L’épouse de l’an­cien président améri­cain Barack Obama a pris la parole pour le 30e anni­ver­saire de la Fonda­tion des Femmes du Colo­rado, mardi 25 juillet dernier.

 

« Le plus dur, c’est de réali­ser qu’a­près ces huit années passées à travailler très dur pour ce pays, il y a toujours des gens qui refusent de me voir pour ce que je suis vrai­ment, à cause de ma couleur de peau. » Elle a égale­ment abordé les obstacles et les diffi­cul­tés auxquels on est confron­tée lorsqu’on est une femme. « En étant une femme, on endure toutes sortes de bles­sures diverses et variées, en perma­nen­ce… Si bien que parfois, on ne se rend même plus compte qu’on est bles­sée. On vit avec ces bles­sures en perma­nence, et on souffre chaque jour. Pour­tant, on se relève à chaque fois », a-t-elle déclaré.

 

Ques­tion­née sur ses futurs projets, l’ex-première dame, qui a récem­ment fait le buzz au côté de Beyoncé, a de nouveau confirmé qu’elle ne comp­tait se présen­ter à aucune élec­tion. Elle tient désor­mais à aider sa nation « d’une autre façon » que via la poli­tique. Elle s’est refu­sée à commen­ter l’ac­tion du nouveau président Donald Trump, lui qui pour­tant ne s’était pas privé pour l’attaquer, et a préféré se concen­trer sur un message posi­tif. « Les gens de ce pays sont bons, géné­reux et honnêtes. Il ne faut pas que nous ayons peur de notre propre pays », a-t-elle rappelé. Malgré les attaques person­nelles, elle parvient donc à garder le souri­re… et l’es­poir.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here