Elle a marqué l’his­toire du foot trico­lore. Mari­nette Pichon, qui commente en ce moment et jusqu’au 6 août l’Euro fémi­nin de foot­ball, sur France 2, est l’une des foot­bal­leuses françaises les plus douées. Entre les années 1990 et 2000, elle parti­cipe à l’essor du foot fémi­nin. Saison après saison, elle enchaîne les buts avec son club de Saint-Memmie. Elle est rapi­de­ment choi­sie pour inté­grer l’équipe de France, où elle devient incon­tour­nable. Jusqu’à sa retraite en 2007, elle est sélec­tion­née 112 fois et marque 81 buts. Un record qui fait d’elle la meilleure buteuse de l’équipe de France, hommes et femmes confon­dus.

C’est lorsqu’elle porte le maillot trico­lore que les Bleues sont quali­fiées pour la première fois de leur histoire pour la Coupe du monde fémi­nine de foot­ball, en 2003. Elle est aussi la première joueuse française à rejoindre le cham­pion­nat améri­cain, le plus réputé du monde chez les femmes. Elle revient ensuite termi­ner sa carrière en France, au club de Juvisy.

Elle est donc l’une des plus pres­ti­gieuses repré­sen­tantes, et plus ardentes suppor­trices, du foot fémi­nin. Elle milite pour rendre toujours plus attrac­tive sa disci­pline, quitte à battre en brèche les préju­gés sexistes. « Il y a un peu moins de vitesse mais la qualité tech­nique est au rendez-vous, la qualité indi­vi­duelle des joueuses est présente », estime-t-elle à propos du cham­pion­nat fémi­nin. Désor­mais retrai­tée, elle espère de tout coeur que les Bleues réus­si­ront à s’impo­ser en tant que cham­pionnes d’Europe, pour rempor­ter enfin leur premier titre d’enver­gu­re…

 

Côté vie privée, elle est l’une des premières athlètes à assu­mer son homo­sexua­lité et à en parler dans les médias sans tabou. Elle milite aujourd’­hui pour que la PMA en France soit élar­gie aux couples de femmes. Avec sa compagne, elles ont dû se rendre en Belgique pour avoir leurs deux enfants. Une démarche longue et diffi­cile, dont elle parle comme d’une véri­table épreuve pour un couple, mais qui leur a apporté beau­coup de bonheur.

 

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here