Je suis conscient que ça puisse paraître très particulier ce genre de choses, mais je crois bien que notre relation est en train de prendre un virage complètement stupide. Je profite qu’elle soit partie en vacances dans le sud pendant 2 semaines pour pouvoir aborder le sujet quelque part, parce que sincèrement, ça me pose question.

Ca fait 6 ans qu’on vit en coloc ensemble, elle est venue me rejoindre ici à Paris en 2008 pour ses études, nos parents n’avaient pas les moyens de payer 2 appartements dans la capitale donc on a fait d’une pierre deux coups. Tout s’est passé très normalement jusqu’à il y a peu de temps, elle avait des copains j’avais des copines, on faisait notre vie chacun de notre coté, et elle a même passé quasiment un an complet en 2011 à ne venir que très rarement, parce qu’elle dormait les 3/4 du temps chez son copain de l’époque. Tout ça est révolu, elle est célibataire depuis un moment et moi aussi.

On avait une relation fraternelle tout à fait normale, avec ses hauts et ses bas, ses chamailleries et ses calins, ses prises de têtes et ses disputes, rien de plus. Mais depuis environ un an et demi, notre approche de l’autre à changé. Je me rends compte qu’on est de plus en plus proches, on se regarde différemment, on partage plus de discussions qu’avant, parfois sur des sujets intimes, on se « touche » de plus en plus quand on se parle. Et je saurais même pas expliquer concrètement pourquoi. Ca me dérangeait pas plus que ça jusqu’à il y a peu, mais vu les proportions que ça prend maintenant, je préfère en parler, parce que j’ai peur que ça ne soit pas sain du tout.

Ce que je vais dire va sans doute choquer, mais je sais même plus si je peux encore la considérer comme ma soeur, vu ce qui s’est passé cette semaine.

Voilà, ça peut paraître con, mais mercredi soir, on s’est laissés emporter par un truc complètement idiot, l’alcool nous a brouillé l’esprit, et on a rien maîtrisé du tout de ce qu’on faisait. On a commencé à parler de sexe pour délirer, puis les provocations de l’un comme de l’autre se sont mises à fuser. Des stupidités, des chiches, t’es pas chiche, des je te met au défi de, des je suis sûr tu vas te dégonfler, etc etc. On s’est laissés aller dans une escalade de conneries, et au bout du compte, on a fini par commettre quelque chose que l’on pourrait qualifier d’inceste : Je me suis défroqué, et elle m’a fait une fellation.

Voilà.

Je sais pas quoi en penser.

Je vais pas mentir, ça a été extrêmement agréable sur le moment, je n’ai absolument pas eu la force de lui dire non ni de l’en empêcher, tout s’est déroulé comme si c’était naturel et qu’on devait le faire. Quelque chose de totalement surprenant et incompréhensible. Je me souviens avoir hésité deux fois à lui demander d’arrêter, quand je sentais que ça commençait à aller loin, mais à chaque fois, le plaisir que ça me procurait était plus fort et me décourageait. Un truc de dingue, ma petite soeur était en train de me sucer, je sentais le plaisir monter, et j’arrivais même pas à lui dire stop ! Je ne me reconnaissais pas, je n’avais plus aucun contrôle sur mon corps, j’étais complètement soumis aux sensations qu’elle m’envoyait et je voulais savoir jusqu’où elle voulait aller. Heureusement, elle s’est arrêtée toute seule quand elle a senti que je commençais à partir en vrille, mais c’était vraiment limite, un peu plus et elle me faisait jouir.

C’est très ambigu, j’ai du mal à réaliser ce qui s’est passé.

On s’est calmés, on a rigolé un coup, on était un peu gênés, mais toujours sous l’effet de l’alcool. On a continué à baragouiner deux trois trucs, puis on est partis se coucher chacun dans notre chambre, et c’est seulement à partir de Jeudi, le lendemain, qu’on a compris qu’il s’était passé quelque chose de radical. En revenant du boulot, elle m’a juste fait un petit sourire, elle est partie dans sa chambre, et au moment du dîner, elle m’a juste demandé si « ça m’avait plu » la veille. Je lui ai répondu que je savais pas, que c’était bizarre, et que c’était peut-être pas une bonne idée de faire ça entre frère et soeur. Elle m’a répliqué en rigolant qu’elle était d’accord, mais qu’elle avait adoré l’état dans lequel ça m’avait mis, et que si j’avais pas été son frère, elle aurait adoré me pousser jusqu’au bout. Comme elle avait l’air de vouloir prendre les choses à la rigolade, je me suis senti obligé de lui répliquer un truc du genre : « bah c’est vrai que tu t’y prends bien, mais bon », mais j’étais pas à l’aise du tout. Elle semblait vouloir rester sur le don de la déconnade de la veille, comme pour pas perdre la face, en me disant : « ah bah moi tu me dis chiche pour moi c’est chiche hein, je me dégonfle pas! » avec sa grande fierté habituelle, mais je sentais bien qu’il y avait quelque chose de pas clair dans sa tête à elle aussi, son regard n’était pas tout à fait serein.

Vendredi matin, elle est partie en vacances avec ses copines, on en avait pas reparlé depuis.

Si je prend la décision d’en parler une bonne fois pour toutes, c’est parce que cette aprem, j’ai reçu des textos de sa part, avec précisément ceci comme contenu, mot pour mot et lettre pour lettre :

« Coucou. je voulai savoir si ca te tracassait tjrs ce kon a fait? jte sens assez géné, ca membete kan meme.faut pas tu c, te prend pas la tete franchement,c pas grav, on la fait on la fait, moi ca ma bien amuser en tout cas. on été bourré mais bon tu c moi des fois g des besoin de sex des fois, ca ma pas déranger de faire ca avc toi. tu trouv ca grav toi de faire ca entre frere et soeur? moi pas, je pense ke c un bon moyen com un autre de passer des bon moment ensemble. ten pense koi? ca rest entre nous de tte facon non, on est dacord? dis moi si ta envie kon recomence un jour. moi jsuis opé, franchement tu ma fait tripper!! :p Biz. »

deuxième texto, 3 minutes après :

« Ps: la prochaine fois je marrete pas! :) chiche? :p lol allez biz. ta soeur »

Voilà.

Je sais vraiment plus du tout où j’en suis avec elle. Je sais plus ce qui faut faire, ni ce qu’il faut en penser.

A la fois je me dis qu’il faut arrêter ça tout de suite et que c’est du grand n’importe quoi, parce qu’on est frère et soeur et que ça se fait pas, et que c’est un manque de respect envers notre famille, et à la fois… l’éventualité de partager des relations sexuelles de ce genre avec elle m’excite au plus au point, parce que mine de rien, le plaisir qu’elle m’a donné était vraiment intense, et que quelque part, j’avoue, j’aurais adoré qu’elle aille jusqu’au bout.

Qu’en pensez-vous ? On a juste fait n’importe quoi, ou c’est déjà trop tard pour faire machine arrière ? :(

Merci pour vos réponses.

Jérome.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here