Grégoire et la mort de ses frères : « Ils sont partis beaucoup trop tôt… »

Le 24 novembre 2017, Grégoire sortait son nouvel album intitulé À écouter d’urgence. Interrogé par nos confrères de Gala à cette occasion, le chanteur de 38 ans a accepté de parler de son succès grandissant – il est notamment devenu l’un des piliers des Enfoirés – mais aussi de l’absence de deux de ses frères aînés décédés à l’âge de 33 ans.

Questionné sur la satisfaction qu’il peut ressentir aujourd’hui d’avoir réussi là où son grand frère Ludovic (lui aussi musicien) avait échoué avant lui, le compagnon d’Éléonore et papa de Paul (5 ans) et Léopoldine (3 ans) a fait preuve d’introspection : « J’y pense souvent. Pour certaines personnes, la peur de réussir ou de l’échec peut paralyser. Voilà comment je m’explique l’errance et la vie de bohème de Ludovic. Il était l’aîné d’une fratrie de quatre garçons, il a essuyé les plâtres. Nicolas, tous aussi intello-artiste, est également décédé à 33 ans. Ils sont partis beaucoup trop tôt. Quand j’ai dit à mes parents que je voulais devenir chanteur, vous comprendrez qu’ils aient été réticents. »

Et l’artiste de poursuivre sur son parcours après ce lourd passif : « J’ai pris le contre-pied de mes aînés, j’ai étudié afin d’avoir la liberté de faire par la suite ce que je voudrais. Avec ma réussite, comme vous dites, je rends hommage à mes frères. Je me souviendrai toujours de la phrase d’une amie le jour de l’enterrement de Ludo : ‘Aujourd’hui est peut-être le premier jour de ta vie.’« 

Une interview à retrouver en intégralité dans le magazine Gala, actuellement en kiosque.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here