Johnny Hallyday, noir c’est noir : Une tentative de suicide dans les années 1960

C8 a bouleversé ses programmes le mercredi 6 décembre après la mort de Johnny Hallyday, emporté par un cancer du poumon à l’âge de 74 ans à son domicile de Marnes-la-Coquette. La chaîne proposait le documentaire La Story de Johnny Hallyday, de l’idole à la légende qui retraçait la vie du rocker préféré des Français. Parmi les chapitres douloureux, sa tentative de suicide en septembre 1966.

Papa depuis le 14 août de la même année d’un petit David, né de son union avec la chanteuse Sylvie Vartan, Johnny Hallyday perd littéralement pied. Absente pour son bébé et sa femme qui envisage sérieusement le divorce, l’idole des jeunes plonge dans une profonde dépression. Attendu le 10 septembre à la fête de l’Humanité, Johnny Hallyday ne montera jamais sur scène… Le chanteur est retrouvé dans une mare de sang dans sa salle de bain, les veines taillées. Il est sauvé in extremis par son secrétaire qui appelle en urgence les secours. S’ensuit une période de repos forcé. C’est à cette époque que la marque Philips sort le titre Noir c’est noir qui devient très vite un énorme tube (le plus important depuis Le Pénitencier) et permet à Johnny Hallyday de renouer avec le succès.

Habitué aux tumultes de la vie qui ne l’a épargné – son père puis sa mère l’ont abandonné alors qu’il n’était qu’un enfant –, le rocker disparu disait souvent : « Il faut tomber très bas pour rebondir très haut » comme l’a rappelé Michel Mallory, son parolier et ami proche. C’est ce scénario qui s’est effectivement produit puisque Johnny Hallyday a retrouvé ce succès qu’il avait perdu pendant son service militaire et après lequel il courait.

La Story Johnny Hallyday, de l’idole à la légende a attiré 408 000 téléspectateurs, soit 1,9% parts d’audience.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here