Comte de Paris : Les blagues sur son fils handicapé, décédé, qui ne passent pas

François d’Orléans, fils aîné du comte de Paris et de la comtesse de Montpensier s’est éteint dans la nuit du 30 au 31 décembre 2017, à l’âge de 56 ans. Une triste nouvelle annoncée par son père Henri d’Orléans par la voie d’un communiqué. « Monseigneur le comte de Paris, madame la duchesse de Montpensier, leurs enfants les princesses Marie et Blanche, les princes Jean, dauphin de France, et le prince Eudes ainsi que leurs familles ont accompagné par leur présence et par leurs prières le prince François de France qui s’est éteint paisiblement en cette nuit du 30 décembre 2017″, avait-il été rédigé par le comte de Paris. Le défunt François d’Orléans souffrait, tout comme sa soeur Blanche, d’un lourd handicap mental causé par la toxoplasmose, infection dont il avait été atteint pendant la grossesse de sa mère. Un sujet délicat que Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier n’ont pas hésité à aborder avec légèreté dans son émission du 2 janvier dernier sur RTL.

Outré par les plaisanteries des Grosses têtes sur le handicap de son fils, le comte de Paris a saisi le CSA. Une information d’abord rapportée par Le Figaro puis confirmée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel. C’est « au nom de tous les enfants handicapés de France, pour atteinte à la dignité humaine » qu’Henri d’Orléans a saisi le régulateur. Le CSA n’a, pour l’heure, pas reçu d’autre signalement concernant cette émission du 2 janvier.

En grande forme pour débuter la nouvelle année,Laurent Ruquier avait demandé à ses invités où allait être enterré le prince François de France. Certains d’entre eux, dont Michèle Bernier et Elie Semoun, ont alors plaisanté sur les handicapés mentaux.

A ce jour, l’émission concernée des Grosses Têtes est toujours disponibles dans les replays de RTL, la séquence incriminée débute peu après la 39e minute. La radio n’a pas encore réagi, ni Laurent Ruquier.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here