Ce qu’il faut savoir sur le nouveau baccalauréat

La réforme du bac? Un serpent de mer pour les ministères de l’éducation successifs. Pourtant, le constat n’est pas nouveau: l’examen ne prépare pas suffisamment à l’entrée dans les études supérieures, il comporte trop d’épreuves, sans parler des complexités liés à son organisation. Après diverses consultations, le rapporteur chargé par le ministre de présenter une version du bac repensée a rendu sa copie.

Dans les grandes lignes, voici ce qu’il faut en retenir:

Les épreuves anticipées de français à l’oral et à l’écrit se déroulent, comme actuellement en fin de classe de première.

L’examen se décompose en quatre épreuves terminales et une partie de contrôle continu.

Deux des épreuves écrites auront lieu au printemps sur des disciplines de spécialité choisies par l’élève (parmi les arts, l’écologie, les humanités, les mathématiques, SVT, sciences de l’ingénieur, Sciences économiques et sociales, numérique et sciences informatiques) et les deux autres épreuves auront lieu en juin: la philosophie ainsi que l’oral qui portera sur la présentation d’un projet, préparé tout au long des années de première et terminale. S’en est fini du petit papier tiré dans la corbeille…

Pour le résultat, 60% de la note finale reposera sur les 4 épreuves et 40% sur le contrôle continu avec prise en compte des bulletins scolaires pour une part de 10%.

S’agissant du contrôle continu, il porte sur des épreuves communes de 1ère et terminale ( langues, histoire-géographie, éducation physique et sportive..) Pour garantir l’égalité des candidats et les établissements scolaires, une « banque nationale numérique de sujets » sera mise en place, avec des copies anonymes et corrigées par d’autres professeurs que ceux de l’élève.

Les élèves qui entreront en seconde en septembre 2018 passeront, dès la rentrée, un test numérique pour connaître leur niveau en français et en mathématiques.

Puis, à leur entrée en première en septembre 2019 ils devront choisir entre trois disciplines de spécialité. En juin, ils passeront comme c’est toujours le cas, les épreuves anticipées de français à l’oral et à l’écrit.

En 2020/2021, désormais en terminale, ils choisiront d’approfondir deux disciplines de spécialité. Au retour des vacances de printemps, ils passeront deux épreuves terminales dans ces matières. En juin, tous les élèves passeront l’épreuve de philosophie et l’oral terminal.

Ce qui ne change pas:

Il faut toujours obtenir 10/20 de moyenne générale pour décrocher le bac, il n’existe pas de note éliminatoire ou de note plancher, les mentions et l’organisation en séries (L, ES, S) sont maintenues, l’oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance. Quant aux résultats, c’est toujours début juillet!

A lire aussi, les anti-perles du bac

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here