Tout comme Mennel Ibtissem, Amir a foulé la scène du télé-crochet The Voice su TF1. C’est par cette voie qu’il s’est fait connaître et qu’il est parvenu au succès qu’on lui connaît aujourd’hui. Difficile donc pour lui d’échapper à la polémique Mennel, cette candidate de The Voice 2018, déboutée de l’émission après des tweets polémiques dans lesquels elle critiquait, notamment, l’Etat français après les attentats. Parmi ses tweets également, celui où elle déplorait que The Voice ait « laissé chanter un juif et éliminé une musulmane », en faisant référence à Amir. Sur le plateau d’ONPC ce samedi 24 février, le chanteur a assuré n’être « absolument pas d’accord avec les propos de Mennel ». « Personne n’a reproché à Mennel d’être d’origine syrienne. Personne n’a critiqué sa prestation, que j’ai trouvée extraordinaire (…). Mais les gens ont critiqué le fait qu’elle parle contre son pays, ce qui est à mon sens inadmissible », a t-il poursuivi. Et s’il critique avec fermeté les propos de la jeune chanteuse, il juge également qu’elle peut mériter une seconde chance. « Parfois, je me dis qu’elle a peut-être fait ça en se disant qu’elle peut dire ce qu’elle veut sur les réseaux sociaux. Avant d’être une personnalité, je pense qu’on est moins sensible à l’impact des choses que l’on dit », a-t-il nuancé, ajoutant qu’il « aimerait lui laisser une chance de pardon ».

Par Alicia Dubreuil

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here