TPMP : Le plateau au bord de l’explosion avec Bernard de la Villardière en invité !

L’arrivée de Bernard de la Villardière sur le plateau de Touche Pas À Mon Poste sur C8 était très attendue en ce lundi 26 février. Pendant les 5 minutes vérité, le journaliste d’Enquête Exclusive sur M6 a tenté de répondre aux questions des chroniqueurs présents autour de la table.

Mais rapidement, la discussion s’est transformée bataille rangée. Rokhaya Diallo lui a expliqué « qu’elle n’aimait pas ce qu’il faisait » et que « ses pseudos reportages étaient en fait de véritables tribunes ». Elle n’a pas hésité à reprocher au journaliste d’« avoir du mal à faire parler les femmes » surtout lorsqu’elle a essayé d’approfondir sa pensée sur le voile d’une jeune femme invitée par Cyril Hanouna quelques mois auparavant. À plusieurs reprises, son interlocuteur n’a eu de cesse de lui couper la parole : « Ce n’est pas un foulard comme les autres. C’est un hijab qui recouvre non seulement les cheveux, mais aussi le cou et les oreilles. Pour moi, c’est une doctrine que je dénonce et j’ai le droit de considérer qu’une femme qui porte le hijab, c’est une régression (…) Vous manipulez les choses (…) les femmes ont le droit de porter le voile, mais j’ai le droit de dire que c’est une régression, car le fait de porter le voile c’est dire que la femme est impure ! C’est l’idéologie de Boko Haram… »

Ce n’est pas demain la veille que ces deux-là partiront en vacances.

Le ton est monté d’un cran lorsque Bernard de la Villardière et Gilles Verdez ont échangé sur le reportage consacré aux jeunes de Sevran dans Dossier Tabou. « Quand on me traite d’islamophobe, on peut aussi armer les assassins », a notamment lancé l’invité du soir. « Retirez ça. Vous ne pouvez pas dire que j’arme des assassins. C’est une discussion. Vous avez des convictions, j’en ai aussi », a rétorqué Gilles Verdez. L’air était presqu’irrespirable…

À voir aussi : TPMP : La réponse de Gilles Verdez et des autres chroniqueurs à Bernard de la Villardière

JB

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here