Jean-Marie Bigard, son fils a failli mourir : « On l’a secoué dans tous les sens »

Samedi 24 février 2018, Déborah Grunwald a reçu Jean-Marie Bigard dans son émission Dans le rétro (France Bleu). Venu faire la promotion du DVD de son spectacle Nous, les femmes, l’humoriste est revenu sur la naissance de ses jumeaux Bella et Jules, nés grands prématurés. Sans détour, il raconte sa crainte de les perdre au quotidien et revient en particulier sur le jour où Jules a failli mourir.

Le 11 novembre 2012, Jules et Bella pesaient 900 et 750 grammes à la naissance. Inutile de dire que leur espérance de vie n’était pas très élevée. Le compagnon de Lola Marois se souvient : « Ils sont sortis à 6 mois de la boîte à maman. Deux grenouilles rouges, la peau presque transparente. Tu voyais presque les organes à travers eux… Il était impossible de faire du corps à corps les premiers jours. Je me disais : ‘Non non, on va les briser si on prend ces toutes petites choses.« 

L’infirmière le secoue dans tous les sens

Obligés de vivre à l’hôpital, les jumeaux se sont battus pour rester en vie. Une lutte permanente, comme le raconte l’homme de 63 ans, car les bébés pouvaient mourir à tout moment. « Je priais chaque jour pour qu’ils ne décèdent pas dans l’heure ou dans la nuit. A 6 mois, cinq fois par jour, ils désaturent [baisse du taux d’oxygène contenu dans le sang, NDLR]. Ils deviennent bleus. Et comme le raconte ensuite Jean-Marie Bigard, c’est ce qui est arrivé à son fils Jules, qui a failli mourir. Il raconte avec émotion : « Tu as un écran avec l’oxygène, le pouls, la respiration… Et tu vois qu’il désature. 95, 70, 15, 10, 5, 2, il meurt et il y a un klaxon qui se met en route dans le service de réanimation. Il y a une infirmière qui arrive, elle le secoue dans tous les sens, ‘Oh là, là, là Jules !’, en attendant que tout d’un coup ça se mette à remonter. Et d’un coup, clac, ça remonte.« 

Très heureux de voir ses enfants en bonne santé, Jean-Marie Bigard garde un souvenir douloureux de cette période de sa vie qu’il définit comme « un tunnel où sept jours sur sept, toutes les heures, toutes les minutes de la journée » on peut perdre ses enfants.

Déclarant ensuite sortir toujours grandi des « tortures de la vie« , l’humoriste, croyant, déclare ne pas en vouloir à Dieu car « il sait ce qu’il fait« .

Aujourd’hui, Bella et Jules ont 5 ans, sont en pleine forme et le petit garçon sait déjà qu’il veut suivre les traces de ses parents.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here