Laura Smet « fragile » : Jean-Claude Camus pointe du doigt la fille de Johnny Hallyday

Laura Smet a provoqué un cataclysme judiciaire et surtout médiatique le 12 février dernier en annonçant publiquement qu’elle contestait le testament de son père Johnny Hallyday. L’actrice publiait dans la foulée une lettre posthume adressée au rockeur dans lequel elle levait le voile sur les tensions familiales. Venu sur le plateau de BFMTV livrer sa vérité, Jean-Claude Camus a estimé que c’était cette lettre qui avait déclenché cette bataille. « La guerre des clans n’est pas partie de Los Angeles, elle est partie d’une lettre posthume », indique le producteur de Johnny Hallyday.  D’après lui, cette démarche de rendre publiques les contestations testamentaires au sein du clan Hallyday était une erreur, un choix qui n’a fait qu’aggraver la situation.

« La guerre des clans est partie d’une lettre posthume »

Si Jean-Claude Camus a pris la défense de Laeticia Hallyday, il a toutefois fait part de son inquiétude quant à l’état de Laura Smet.  « Laura est une personne fragile depuis longtemps. Je crois qu’elle allait mieux dernièrement et j’en étais heureux », déclare-t-il. « Mais elle a toujours été fragile et la mort de son père n’a sans doute pas arrangé les choses », ajoute le producteur de musique. Pas sûr que toute cette bataille fasse aller mieux Laura Smet.

Par Ambre L

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here