Public (bad) Buzz : Mark Zuckerberg s’excuse, mais #DeleteFacebook est lancé !

Est-ce l’affaire de trop pour Facebook ? Depuis quatre jours, et les révélations d’un scandale de grande ampleur impliquant le réseau social qu’il a créé, et dont il est PDG, Mark Zuckerberg n’a pas pipé mot. Face au boycott des internautes, et à la naissance du mouvement #DeleteFacebook, qui a fait chuter la valeur du titre de la société en Bourse, le patron de Facebook a été forcé de sortir du silence.

« Nous devons régler cela »

Le jeune milliardaire, cinquième fortune mondiale, a timidement reconnu que ses équipes avaient fait des « erreurs ». Il a annoncé vouloir restreindre l’accès aux données des utilisateurs. Dans une série d’interviews accordées à CNN, au New York Times, à Recode et Wired, il a aussi reconnu : « Il y a une rupture de confiance entre Facebook et ceux qui partagent leurs données avec nous et qui s’attendent à ce que nous les protégions. Nous devons régler cela ».

Un scandale qui aura des conséquences

Et pour cause, Facebook est accusé d’avoir permis à Cambridge Analytica de récupérer les données de 50 millions d’utilisateurs. Face à cela, des cabinets d’avocats américains ont annoncé avoir déposé des plaintes et même des « class action » pour défendre la vie privée des citoyens et des actionnaires. Ça sent le roussi pour Zuck…

>> A voir aussi : Mark Zuckerberg se moque du groupe Nickelback

F.A

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here