Loana insultée et menacée par son ex : L’ahurissante explication de Fred Cauvin

Rien ne va plus entre Loana et son ancien petit ami Frédéric Cauvin. Dans son livre autobiographique Si dure est la nuit, si tendre est la vie, publié le 1er mars dernier, elle l’y dépeint d’une manière péjorative, le décrivant comme une personne impulsive ou humiliante. Des propos qui ont beaucoup touché le jeune homme.

« Loana me fait passer pour un monstre. C’est d’autant plus choquant que nous étions amis jusqu’à la publication du bouquin (…). Comment peut-elle me trahir de la sorte ?« , a confié Frédéric Cauvin à nos confrères de Public. Tout en précisant que tout ce qui est dit dans le livre à son sujet est « complètement romancé, transformé et exagéré« .

Loana est bipolaire

Frédéric Cauvin a ensuite reproché à la gagnante de la première saison de Loft Story de ne pas être « facile à vivre non plus » et de lui en avoir fait « voir des vertes et des pas mûres« . D’où le fait qu’il n’ait pas toujours été tendre avec elle. Comme les fois où il la traitait de « p**e » ou de « grosse vache » ? Mais Fred avait une raison… hallucinante : « Loana est bipolaire, sujettes à des crises de nerfs et d’anxiété. Lorsque nous étions ensemble, elle avoisinait les 120 kilos. Je n’ai pas eu d’autre choix que d’employer ce genre de mots pour provoquer une prise de conscience. Je voulais qu’elle arrête de boire et de se gaver de médicaments. Elle avait besoin d’un déclic.« 

Concernant les messages d’insultes qu’il lui a envoyés après avoir découvert ce qu’elle disait de lui dans son ouvrage, il s’est justifié en expliquant que Loana avait « le don de [le] pousser à bout« . Il reconnaît néanmoins avoir été « très violent » dans ses propos. Et de nuancer : « Mais vous savez, c’est facile de dire : ‘Je suis fragile, j’ai fait sept tentatives de suicide.’ Elle m’a d’ailleurs accusé d’être responsable de la dernière. » Maintenant que tout cela a été dit, Fred a une nouvelle bataille à livrer, judiciaire cette fois. Il a en effet saisi la justice « pour faire interdire ce livre qui [lui] fait beaucoup de tort« .

Pour rappel, en réponse à certaines questions d’internautes, Frédéric Cauvin aurait indiqué que la couverture du magazine Elle – sur laquelle Loana apparaissait plus mince que jamais – ainsi que celle de son livre étaient retouchées. Des propos qui auraient été publiés sur Instagram et qui ont été partagés par la belle blonde de 40 ans sur son compte, mais qui restent introuvables sur le compte officiel de Fred Cauvin.

De violents SMS

Toujours sur le même post, l’ancienne star de télé-réalité a dévoilé des captures d’écran de de messages de Frédéric sur Instagram. Ce dernier y annonçait son intention de porter plainte « pour diffamation et pour la photo » de lui qui se trouve dans le carnet photo du livre de Loana. Et de s’attaquer de manière virulente au physique de la jeune femme, estimant qu’elle est « moche comme un pou« .

Étaient par la suite évoquées les différentes tentatives de suicide de Loana. « Suicide-toi vraiment. J’ai honte d’avoir partagé ta vie« , pouvait-on notamment lire. Des déclarations auxquelles Loana avait réagi : « Je n’en peux plus, ça me détruit : menaces, insultes… C’est ce que je reçois depuis une semaine et qui me rend malade. Invivable, inhumain, inacceptable… Je n’arrive pas à comprendre mais c’est bien réel… C’est au-delà de tout ce que personne ne peut supporter… Je voulais passer à autre chose en faisant mon livre, tourner la page sur mon passé et commencer une vie nouvelle…« 

De son côté, Frédéric Cauvin avait nié être à l’origine de ces messages (même s’il a tout de même confirmé à demi-mots en être l’auteur dans son entretien pour Public) et avait ensuite posté un long message sur Facebook, dans lequel il s’en prenait une nouvelle fois à la blonde de 40 ans. Chère Loana. Tu m’étonneras toujours, tu arrives une fois de plus à te faire passer pour une victime, faire du buzz et qu’on parle encore de toi. Bravo tu es forte », écrivait-il notamment.

L’intégralité de l’interview de Frédéric Cauvin est à retrouver dans le magazine Public, en kiosques ce vendredi 23 mars 2018.

Source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here