Il y a deux ans, Mercedes Trujillo, alors étudiante à l’université, a reçu un texto de sa belle-mère à propos d’un chien que sa soeur avait failli renverser. Le chien portait une médaille sur laquelle était écrite « Mon nom est Lilly. Si vous m’avez trouvée, s’il vous plaît gardez-mois. Ma famille ne peut pas et j’ai besoin d’amour. »

Mercedes a immédiatement su que c’était le chien qu’elle attendait et, dès le lendemain elle a fait le trajet entre son université et l’état de l’Utah pour le voir.  Les photos de cette pauvre petite chienne visiblement effrayée avec ce message autour du coup l’ont beaucoup émue. Elle raconte qu’elle n’a pas simplement sauve Lily mais que Lily l’a aussi sauvée en retour.  

Il est vite apparu que la chienne était beaucoup plus à l’aise en présence de femmes que d’hommes, pour des raisons qui ne sont toujours pas claires. Elle souffre également d’une très forte angoisse lorsqu’elle est séparée de sa maîtresse. Mercedes raconte:

Lilly devenait agressive envers les hommes, même lorsque j’étais juste à côté d’elle. Ca n’allait pas. Alors je suis retournée vivre à la maison et je conduisais tous les jours jusqu’à l’université, juste pour pouvoir garder Lilly. Le trajet dure une heure et me fatiguait beaucoup mais Lilly était plus heureuse chez mon père. 

Mercedes a confié ne pas se sentir très bien psychologiquement non plus à cette période. Dans une lettre, son psychologue écrit qu’il lui a semblé très clair que Lilly aidait la jeune femme a se sentir mieux.

Mercedes a même déclaré que « Lilly est vraiment la seule raison pour laquelle je suis encore en vie ». Par chance, l’université a permi à son étudiantes d’emménager sur le campus avec sa chienne.

Mercedes et Lilly vivaient dans un appartement avec deux chambres. Elles vivaient ensemble dans l’un d’entre elle et deux colocataires étaient dans l’autre chambre. Mercedes raconte :

Lorsque j’étais en classe, Lilly restait dans la chambre et c’était comme si elle savait qu’elle n’allait pas en être chassée, que cette chambre était la sienne aussi à 100%. Elle n’a rien détruit dans cet appartement. Elle n’a rien mâchonné qui ne lui appartenait pas et n’a pas abîmé le sol en essayant de s’échapper. 

Bien que Mercedes ait eu du mal à trouver un endroit où la chienne se sentirait assez en sécurité, et où elle ne détruirait pas tout, pour rien au monde elle n’aurait eu un autre animal de compagnie :

C’était vraiment difficile de devoir déménager aussi souvent, surtout en sachant que je n’allais pas bien, mais je me suis accrochée à Lilly parce que nous sommes toutes les deux des vilains petits canards. Nous sommes toutes les deux juste un peu trop différentes pour pouvoir nous intégrer facilement. Le fait d’être avec elle m’aidait à me sentir moins seule et c’est vraiment ce qui m’a donné la force de continuer à chercher un endroit pour nous deux. Elle m’a comprise et je je l’ai comprise. 

Pour aider la chienne à surmonter sa peur des hommes, Mercedes a demandé la permission à ses professeurs de l’emmener dans ses classes d’ingénierie mécanique, des cours principalement suivis par des hommes. Le taux de suicide étant particulièrement élevé en Utah, l’université est très ouverte à l’idée d’accepter les chiens sur le campus afin d’aider les étudiants.

Cela a pris seulement quelques semaines et beaucoup de friandises pour qu’elle s’habitue aux garçons dans ma classe. Je pense que le fait que je reste toujours avec les mêmes et qu’ils aiment les chiens l’ont aidée à comprendre que tous les hommes n’avaient pas l’intention de lui faire du mal. 

Maintenant que Lilly est à l’aise au milieu d’inconnus, elle est ravie d’accompagner Mercedes pour des randonnées, du camping ou pour courir sur la page près de leur nouvelle maison en Californie. Cela lui plaît encore plus depuis qu’elle a une petite soeur, Aylan une autre chienne, adoptée dans un refuge, qui a rejoint la famille il y a quelques semaines.

Il semblerait vraiment que Mercedes et Lilly se soient rencontrées pile au bon moment.

Je suis tellement ravie que Lilly soit entrée dans ma vie à ce moment-là parce que je ne suis pas sûre à 100% que je serais encore là sans elle. 

Source :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here